RAM et maison de retraite, main dans la main pour créer du lien

You are here

RAM et maison de retraite, main dans la main pour créer du lien

La maison de retraite « Notre Dame de La Ferrage » a proposé le 12 octobre dernier à ses résidents une activité intergénérationnelle avec des enfants de la crèche 1,2,3 soleil. Une action de plus menée cette année à l’initiative du Relais assistante maternelle (RAM), avec aussi le Club des parents, le Centre social et la Maison Familiale notamment, qui se fédèrent régulièrement pour « mettre de la vie et se retrouver autour du plaisir de partager », comme le dit Jean-Michel Arniaud, animateur à la maison de retraite depuis 22 ans.    

« Il faut savoir que ces personnes âgées sont 365 jours/an en contact avec les autres résidents. Ça peut être dur. Je suis sûr que vous, moi, on n’y arriverait pas. Ils sont forts malgré leur âge. C’est pourquoi dès qu’on peut leur offrir une bouffée d’oxygène, on n’hésite pas », voilà ce qui pourrait résumer la philosophie de Jean-Michel.  Que cela soit via le chant, le jardinage, la musique ou encore le dessin,  « il y a toujours du répondant », ajoute-t-il.

L’activité intergénérationnelle du 12 octobre n’a pas dérogé à la règle. Les tout-petits de la crèche 1,2,3 Soleil (âgés de 6 mois à 2 ans) ont rencontré les personnes du Pôle d’Activités et de Soin Adapté (PASA). Un lieu dans la maison de retraite où sont regroupées les personnes souffrants de trouble de la mémoire et/ou en perte de repère. De quoi être craintif ? Pas du tout. Car l’incroyable se produit, comme le confirme M. Arniaud: « Ces gens-là ont perdu parfois la mémoire mais ont gardé l’essentiel. Ils savent tout de suite comment tenir un enfant, tendre les bras ou se mettre à dessiner avec eux. J’ai l’exemple d’une dame de plus 90 ans qui ne parle plus au quotidien et…qui se met à chanter des comptines dès que la musique commence ! » On appelle ça la réminiscence, des souvenirs enfouis ressurgissent et entraînent des émotions.

« Ça permet de faire du lien et de partager les savoir-faire »

Ce 12 octobre, pendant une demi-heure, les enfants et les séniors ont confectionné ensemble des oiseaux (collage de feuilles et laine) pour décorer la salle du PASA. Odile, l’autre animatrice dévouée et mélomane a évidemment sorti son accordéon. L’objectif est d’apporter du plaisir et de « maintenir les capacités restantes, psychologiques comme physiques, précise Jean-Michel. C’est grâce à ces activités qu’on « retrouve » les personnes. Sinon, on garderait un regard biaisé sur elles, sur leur condition. » Il insiste aussi sur le fait que la maison de retraite ne se concentre pas uniquement sur les soins, mais sur la vie. Car selon lui, « une personne âgée n’est pas malade. Elle est juste vieille ».

Parmi ces activités intergénérationnelles qui redonnent le sourire aux retraités, il y aussi celles autour du jardin partagé.  Le but est de faire vivre le grand parc devant la maison, hors des activités habituelles. C’est un espace où les résidents, les enfants, les adolescents se retrouvent. « Ça permet de faire du lien et de partager les savoir-faire », lance l’animateur. Le bassin du parc a par exemple été réhabilité et restauré. Puis, de la terre y a été mise pour en faire un espace où planter des fleurs. Les retraités choisissent alors le type de fleurs et les enfants vont les planter. Mais ce n’est pas tout. Dans le jardin, il y a un potager. Les enfants y viennent pour planter et récolter des fraises. La cuisine de la maison de retraite, elle, s’y fournit en haricots et tomates.

Les animations ont repris surtout lors du premier trimestre 2017 (dates à confirmer). D’autres activités sont prévues d’ici là car la fin d’année est une période dense. Le 17 décembre, un spectacle a été organisé dans l’après midi, en présence des résidents, des enfants des employés et même du Père Noël.

image contenu: