Le défi d'une famille à "énergie positive"

You are here

Créée en 2015, la société Centrales Villageoises du Pays d’Aigues (CVPA), sous l’impulsion du Parc Naturel Régional du Luberon (PNRL) et de COTELUB,  participe au développement des énergies renouvelables et incite les habitants à faire des économies d’énergie. Dernier projet en date, le défi des « familles à énergie positive », qui se déroule du 1er décembre au 1er mai. Capucine Morilhat, habitante de Cabrières-d’Aigues, raconte comment sa famille s’est lancée dans cette aventure.

Comment avez-vous relevé ce défi?
Tout d’abord, on a du s’inscrire sur un site et participer à hauteur de 10 euros. Puis il y a eu une première réunion d’information, avant décembre, chapeautée par le président des CVPA, Jean-Michel Bostetter. À Cabrières-d’Aigues, il y a une vraie synergie. Nous sommes deux équipes de 8 familles à tenter l’aventure. Le défi dure 5 mois et le but est de voir si on réussit à baisser notre consommation d’énergie de 30% par rapport à l’année précédente.  Tous les mois, les familles se réunissent et échangent à propos d’un thème comme le mode de chauffage ou les différents gestes écologiques. C’est convivial. On peut aussi comparer nos consommations, selon les critères de chaque foyer : habitat neuf, taille de la famille, personne qui travaille à la maison…

Comment cela se déroule au quotidien ?
Au départ, nous avons du apprendre à bien entrer nos consommations de référence de 2018. Puis, pour le reste de l’année qui vient, un logiciel s’occupe de réaliser les calculs. On ne saura que le 1er mai si on a atteint notre objectif. Au quotidien, on nous a aussi fourni une petite boîte à outils. À l’intérieur, il y a pas mal de choses utiles comme un éco-mousseur, qui une fois installé sur les robinets, permet de réduire la consommation d’eau.  Autre outil sympa, un wattmètre. Il donne la consommation des appareils en veille. On ne pense pas à tout cela et ce type de choses permet d’en prendre conscience.

Quelle a été la réaction de votre mari et de vos deux enfants (4 et 8 ans) ?
Le défi n’a commencé que depuis un mois, mais se passe très bien ! Le but est de s’inscrire en famille dans une démarche écologique et responsable. On se rend compte ensemble de l’importance des petits pas. L’économie d’énergie devient du coup quantifiable. Les enfants ont déjà développé de vrais réflexes sur l’eau notamment. D’ailleurs, j’ai appris une petite astuce pour les familles qui veulent réduire la consommation d’eau de leur adolescent : faire durer la douche le temps d’une chanson. On a ainsi donné un repère et on prend conscience des gestes simples qu’on peut faire.

Quand obtenez-vous les résultats? 
Au bout des 5 mois, M. Bostetter réunira toutes les familles de toutes les communes qui ont participé, pour établir un bilan de fin de défi. Avec ma famille, on avait déjà une consommation raisonnée, mais j’espère qu’on aura atteint nos objectifs.    

Plus d’infos : http://www.familles-a-energie-positive.fr/