L'événement "ça cartonne" a fait l'unanimité

You are here

L’évènement « Ça cartonne » a fait l’unanimité

La 6e semaine de la parentalité s’est terminée en grand, avec la réalisation de l’imposante structure en carton de l’artiste Olivier Grossetête, érigée à la Tour d’Aigues. Retour sur un événement participatif, intergénérationnel et magistral qui a réuni petits et grands autour de valeurs fortes. Tour d’horizon des réactions.

« Monumental », « génial », « grande fierté »…Il est rare qu’un événement artistique fasse autant l’unanimité. Et pourtant. C’est une vraie parenthèse enchantée qu’ont connue les habitants du territoire à la fin de la semaine de la parentalité. Un événement populaire qui a regroupé 7 écoles,  12 classes, plus de 200 enfants en atelier et des centaines de bénévoles de tous âges autour du château le samedi et le dimanche.

Sylvie Palhier, enseignante au CP et CE1 à l’école de la Motte d’Aigues depuis 15 ans a amené deux groupes de 28 enfants pour une heure d’atelier. D’abord, il y a eu une présentation du projet en vidéo pour montrer l’objectif à atteindre. Ensuite, les enfants ont pu voir les plans en 3D grâce à un logiciel. Enfin, il a fallu mettre la main à la pâte et commencer à plier des cartons. Une organisation par groupe de trois s’est rapidement mise en place. « Ils devaient s’entraider car les cartons étaient plus grands qu’eux, se souvient-elle, les enfants étaient à fond ! »

Après l’atelier, dans l’école de Sylvie, on s’organise pour faire des mots ou encore des affiches afin d’interpeler les parents, les inciter à venir à l’évènement en famille pour participer à la réalisation finale du samedi. « Tout le monde a été surpris par l’œuvre finale, concède l’enseignante. Mais au-delà de l’aspect artistique, il y a la coopération, le vivre-ensemble, s’unir pour arriver à un résultat. Cela s’harmonise avec ce qu’on fait quotidiennement avec les enfan

Comme pour la plupart des participants, il se dégage alors un sentiment de fierté. « On a regardé d’autres réalisations de Grossetête et on s’est dit qu’on était chanceux. Il travaille à travers le monde et nous, on a eu le droit de le faire avec nos mains. » Une expérience qui a fait germer d’autres idées. Une sortie est prévue le 15 juin au château La Coste, au Puy-Sainte-Réparade, pour faire découvrir aux petits l’exposition permanente de sculpture.

La fierté teinte aussi les propos de Christian Fil, enseignant à l’école de Beaumont de Pertuis. « C’était assez extraordinaire de participer à ce moment, dans un élan de création sympathique et bon enfant. Le samedi soir, on est repassés en voiture devant la porte en carton pour faire des photos. » Un sentiment partagé par ses élèves qui ont récupéré quelques cartons, non utilisés, pour les signer ou prendre des photos avec.

Enfin, pour Michèle Milivojevic, constructrice chez Olivier Grossetête, ce n’était pas une première. Et pourtant. Michèle, qui a accueilli environ 150 participants lors d’une dizaine d’ateliers cette semaine-là, se souvient avoir vu des enfants « émerveillés et concentrés ». Elle ajoute en plaisantant : « Ils sont devenus beaucoup moins sages quand on a amené les cartons ! »

Cette régisseuse générale d’expérience se remémore le côté très familial, très agréable, qui s’est dégagé de l’évènement du weekend. « C’est resté à taille humaine. Il y a eu juste assez de gens pour que tout le monde participe bien à la fête. A la fin, tout le monde se côtoyait, se tutoyait, et se sentait responsable. C’est beau de voir les gens se réunir autour de la construction d’un immense jouet. Tout le monde retrouve son âme d’enfant à un endroit, ensemble ».

Tout cela s’est achevé par un moment magique, dont Michèle Milivojevic se rappellera longtemps. L’éphémère création de 16 mètres de haut d’Olivier Grossetête devait s’écrouler après une semaine pas comme les autres. Réaction nostalgique du public présent ? Bien au contraire. « Quand les cartons sont tombés, les fauves ont été lâchés ! Les enfants piétinaient avec frénésie une mer de carton. On aurait dit une danse… »  

21 :

c'est le nombre de km de scotch utilisés par Olivier Grssetête et tous les participants pour construire la porte du château de la Tour d'Aigues.

image contenu: