« Notre travail s’enrichit d’un contact humain fort »

You are here

« Notre travail s’enrichit d’un contact humain fort »

Christine Chabaud, 54 ans, est animatrice de Relais Parents-Assistante Maternelle (RPAM) depuis 12 ans. Pendant 11 ans au service de la mairie de Cadenet, elle fait partie de COTELUB, en tant qu’animatrice du secteur ouest du territoire. Elle nous explique clairement son travail au quotidien et le fonctionnement du RPAM itinérant.

Tout d’abord, pouvez-vous nous rappeler à quoi sert le RPAM ?
Le Relais Parents-Assistantes Maternelles est à la fois un lieu pour les parents, les assistantes maternelles en recherche d’informations, d’accompagnement, et un lieu d’éveil pour les enfants. Il a pour mission de favoriser la mise en relation entre les parents en recherche d'un mode d'accueil et les assistantes maternelles, de soutenir la professionnalisation des assistantes maternelles en leurs proposant des temps d'échanges entre professionnelles et des temps collectifs d’animation avec les enfants. Enfin, il propose une information générale et une orientation vers les services spécifiques.

Comment ça se passe sur le terrain ?
Nous sommes 2 animatrices sur le territoire de COTELUB. Nous proposons aux parents en recherche de mode de garde, une liste de disponibilité des assistantes maternelles du secteur (liste oct.2017 ci-dessous), liste qu’elles peuvent mettre à jour à tout moment de l’année. C’est un service à la population.

Quel est votre rôle ?
Le rôle de l’animatrice est tout d’abord d’apporter des informations administratives en lien avec le contrat de travail aux parents employeurs et à leur salariées. Ensuite, nous proposons aux assistantes maternelles un soutien pédagogique via des ateliers   culturels (musique, conte, cirque..) avec des intervenants, ou des temps collectifs que nous animons nous même. Enfin, une fois par mois, nous organisons une matinée d’échange sur la pratique professionnel en présence d’une psychanalyste ; ce soutien permet d’échanger sereinement  sur les différents fonctionnements et les difficultés rencontrées dans leur métier.
Fréquenter le relais, c’est une valeur ajoutée au mode d’accueil individuel.

Qu’est-ce que le RPAM itinérant ?
C’est un RPAM  de proximité sur la communauté de communes : il y a 2 antennes administratives (Cadenet et La Tour d’Aigues) auxquelles s’ajoutent 6 lieux d’animation : Cadenet, Villelaure, La Bastide des Jourdans, la Tour d’Aigues, Mirabeau et La Motte d’Aigues.  Ces lieux sont ouverts aux assistantes maternelles des 16 communes et les 2 animatrices se déplacent en fonction de leur secteur.
Nous avons en projet un relais itinérant trois fois par an, sur les 10 autres communes.

Comment ça fonctionnera ?
Nous nous déplacerons à deux une semaine chaque trimestre, afin de répondre à un territoire étendu et rural. Ceci permettra  de développer la proximité par rapport aux assistantes maternelles isolées.

Que constatez-vous dans votre travail depuis toutes ces années ?
Avec la conjoncture économique, les assistantes maternelles ont souvent de plus petits contrats et un plus grand nombre d’employeurs. Un contrat à temps plein devient de plus en plus rare, les baisses de temps et de durée d’accueil sont assez fréquentes. Ce qui crée une certaine précarité dans le métier. Cependant le lien qui unit une famille avec une assistante maternelle peut être fort et perdurer dans le temps. Il n’est pas rare que les assistantes maternelles accueillent des fratries ou des enfants de famille élargie. Elles sont souvent associées aux évènements familiaux (anniversaire, mariage.)

Vous avez un message aux parents et aux assistantes maternelles ?
Le relais est à leur disposition. Ils seront toujours les bienvenus !