Coûts des déplacements quotidiens : le Vélo à Assistance Électrique

You are here

Madame Martin habite à 11 km de son lieu de travail et s’y rend chaque jour avec son Vélo à Assistance Électrique (VAE).
Elle a acheté son vélo en 2013 au prix de 2 149 € qu’elle recharge 6 fois par mois.
220 jours par an, elle pédale pour aller et revenir de son travail et son compteur affiche 4 840 km à la fin de l’année.
Elle s’est équipée de sacoches, d’un antivol en U, d’un gilet haute visibilité, d’un casque, d’un écarteur de danger, de gants et de vêtements imperméables.
Chaque année, elle fait entretenir son VAE chez son vélociste, il vérifie et remplace au besoin ses pneus, sa chaîne, ses patins de frein, ses lumières, ses câbles de frein, son dérailleur et répare le voilage des roues pour un total de 204€.

Depuis 4 ans qu'elle se déplace en VAE, sa facture de mobilité quotidienne s'élève à 781 € par an. Aujourd'hui elle doit changer la batterie de son vélo qui arrive en fin de vie. Il lui en coûtera entre 500 € et 600 €, soit des frais supplémentaires d'environ 150 € / an pour les 4 années à venir.
Les frais qu'elle aura à couvrir pour la prochaine période de 4 ans seront donc de 660€/an en ajoutant l'entretien, les équipements et la recharge de la batterie.

Mais cette année aussi, elle verra sa facture réduite grâce à son employeur. Celui-ci a décidé de mettre en place l'indemnité Kilométrique Vélo (IKV) dans son entreprise. Ce dispositif permet d'indemniser ses employés qui viennent au travail en vélo à hauteur de 0,25€ par kilomètre avec un plafond fixé à 200€ par an. C'est avantageux pour son patron puisque ce montant est exonéré de cotisation sociales et que les employés qui en bénéficient sont moins absent, en meilleure santé et plus dynamiques qu'auparavant.
Pour Madame Martin c'est un budget qui passe immédiatement de 660€ à 460€ par an!