Coûts des déplacements quotidiens : le vélo

You are here

Madame Lambert habite à 9 km de son lieu de travail et s’y rend chaque jour avec son vélo. Elle l'a acheté en 2013 au prix de 600 €.
220 jours par an, elle pédale pour aller et revenir de son travail et son compteur affiche 3 960 km à la fin de l’année.
Elle s’est équipée de sacoches, d’un antivol en U, d’un gilet haute visibilité, d’un casque, d’un écarteur de danger, de gants et de vêtements imperméables.
Chaque année, elle fait entretenir son vélo chez son vélociste, il vérifie et remplace au besoin ses pneus, sa chaîne, ses patins de frein, ses lumières, ses câbles de frein, son dérailleur et répare le voilage des roues pour un total de 204€.

Depuis 4 ans qu'elle se déplace en vélo, sa facture de mobilité quotidienne s'élève à 400 € par an pour passer une heure par jour (aller-retour) à s'entretenir physiquement sur son vélo. En plus de se déplacer pour pas cher, elle économise aussi l'abonnement à la salle de sport qu'elle se payait il y a 5 ans et qu'elle ne fréquentait jamais. Aujourd'hui elle respecte largement les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé qui préconise 30 minutes d'activité physique modérée par jour pour se prémunir des risques de maladies cardio-vasculaires, de cancers, de diabète et de dépression liés à une trop grande sédentarité.

Cette année aussi, elle verra sa facture réduite grâce à son employeur. Celui-ci a décidé de mettre en place l'indemnité Kilométrique Vélo (IKV) dans son entreprise. Ce dispositif permet d'indemniser ses employés qui viennent au travail en vélo à hauteur de 0,25€ par kilomètre avec un plafond fixé à 200€ par an. C'est avantageux pour son patron puisque ce montant est exonéré de cotisation sociales et que les employés qui en bénéficient sont moins absent, en meilleure santé et plus dynamiques qu'auparavant.
Pour Madame Lambert c'est un budget qui passe immédiatement de 400€ à 200€ par an !