« Citeo veut révolutionner le tri en simplifiant le geste pour l’habitant »

You are here

En octobre dernier, Cotelub et CITEO signaient un partenariat qui va modifier le comportement des habitants, en ce qui concerne le tri. Mais que cela va-t-il changer sur le territoire ? On en apprend davantage avec Mme Christine Leuthy-Molina, directrice régionale Sud-Est de CITEO.

Qu’est-ce que CITEO et quelle est votre mission ?
Citeo est une société sans but lucratif qui permet à ses clients – entreprises de l’industrie, du commerce, de la distribution et des services – de mieux concevoir et recycler leurs emballages et papiers. Citeo en tant qu’éco-organisme agréé par l’Etat, gère la « responsabilité élargie de producteur » de ses clients, en leur offrant des solutions d’éco-conception, en sensibilisant les consommateurs au geste de tri, en finançant  la collecte, le tri et le recyclage des emballages et papiers et en investissant en R&D en faveur de l’économie circulaire. Après 25 ans d’engagement, 68% des emballages et 57,6% des papiers sont recyclés, grâce au tri des Français devenu le 1er geste citoyen

Quels sont vos objectifs ?
Nous agissons pour faire advenir une véritable économie de la ressource en France. Nous nous sommes fixés 3 priorités : simplifier le geste de tri pour permettre à tous les Français de trier tous leurs emballages et papiers d’ici 2022 ; innover pour inventer les nouveaux matériaux, technologies de recyclage, solutions de collecte et débouchés ; réduire l’impact environnemental des emballages et des papiers en accompagnant les entreprises dans la généralisation de l’éco-conception.

Quelle est votre action auprès des collectivités ?
Nous accompagnons les collectivités  par notre expertise et des soutiens financiers  pour augmenter la performance de tri et de recyclage des emballages et papiers issus des ménages.

Quel est l’objectif principal fixé dans votre agrément 2018-2022 ?
D’ici 2022, 100% des Français doivent pouvoir trier tous les emballages et tous les papiers. Pour cela, Citeo lance des appels à projets à destination des collectivités comme celui dont COTELUB a été lauréate en novembre dernier. Il s’agit d’accompagner une véritable révolution pour le bac jaune. Ainsi, les habitants de COTELUB vont pouvoir en 2019 mettre dans leur bac jaune ou dans leur colonne de tri tous leurs emballages sans exception. Non seulement les emballages en carton, en métal, les bouteilles et flacons en plastique mais désormais aussi les pots de yaourts, les sacs en plastique, les barquettes en plastique et également les petites capsules de café en aluminium. Bien sûr ils continueront à mettre leurs bocaux et bouteilles en verre dans les colonnes à verre.

Quel message vous lancez aux habitants de COTELUB ?
Le tri c’est plus simple désormais : plus de question à se poser. A partir du moment où c’est un emballage vous devez le mettre dans le bac jaune ou la colonne de tri.

Quand est-ce que cela va se concrétiser ?
Cotelub va lancer l’extension des consignes de tri en avril à travers un vaste plan de communication afin de mobiliser les habitants et leur faire connaître les nouvelles consignes de tri. Je tiens à ajouter que l’habitant doit être rassuré car derrière son geste de tri, Citeo garantit le recyclage et la valorisation des emballages et des papiers. Vous triez, nous recyclons. Les emballages et les papiers ne sont, en effet, pas des déchets mais des ressources. Ces ressources ne doivent être enfouies mais servir à fabriquer de nouveaux emballages, de nouveaux papiers ou d’autres produits. Il s’agit de contribuer à la mise en œuvre d’une économie circulaire qui évite l’utilisation des matières premières et l’épuisement des ressources. Nous avons un slogan chez Citeo : Donnons une nouvelle vie à nos produits ! Dans cette économie circulaire qui prône non plus le modèle d’une société du gaspillage mais d’une société du recyclage, l’habitant est un maillon essentiel. Son geste de tri est capital. Citeo et Cotelub poursuivent ensemble l’ambition que ce geste devienne pour l’habitant un réflexe au quotidien.

C’est une histoire de coût aussi…
A travers son projet de territoire  la volonté politique de Cotelub est effectivement de réduire les coûts de gestion des ordures ménagères en misant sur le tri et le recyclage et en se garantissant plus de soutiens financiers de Citeo. En effet, dans les contrats qui lient Citeo aux collectivités, Citeo s’engage à verser des soutiens en fonction des tonnes recyclées. Si les habitants trient bien ce sont autant de recettes et donc d’économies potentielles. Cotelub a investi pour optimiser la collecte sélective en déployant prochainement 49 colonnes de tri supplémentaires et réalisant une campagne de sensibilisation de ses habitants, Citeo a accompagné techniquement et financièrement la modernisation du centre de tri de Manosque afin qu’il puisse recevoir et traiter tous ces nouveaux emballages. L’habitant doit faire également sa part en triant.

Plus globalement, comment se comporte notre région ?
La région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur est plutôt en retard, en terme de performance. En 2017, 51 kilos d’emballages et de papiers ont été recyclés par habitant alors que la moyenne nationale est de 70 kilos. Avec le passage à l’extension des consignes de tri à tous les emballages Citeo a pour objectif avec les collectivités du Sud-Est de rattraper le retard et d’accélérer la performance de recyclage. Nous avons une forte marge de progression, ne ratons cette opportunité. D’ici fin 2019 c’est presqu’un habitant sur 2 dans notre région (dont les habitants de Cotelub) qui pourront trier tous les emballages facilement. Tout est donc mis en œuvre pour réussir le pari du tri !